Le jour où le Covid-19 m’a appris à télétravailler…

Le confinement nous aura donné les clés.

Ça fait 15 ans que je bosse et qu’on me dit que ma présence est obligatoire… chaque jour de la semaine.

15 ans qu’on me dit que télétravailler est impossible dans mon cas.

Puis…

15 jours de confinement avec interdiction que mon boss et moi soyons en même temps sur le site de production.

15 jours de confinement et voilà qu’il devient subitement possible que j’abatte un bon paquet de boulot en slip depuis mon canapé !

15 jours que je télétravaille une moitié de semaine et vais au taff l’autre moitié.

C’est possible !

Ma voisine, elle, doit télétravailler à 100% depuis 2 semaines.

Et quand elle m’explique son boulot, je ne comprends pas pourquoi, le reste de l’année, elle est obligée de prendre le bus à 07h du matin TOUS LES JOURS !

Pour bosser, elle n’a besoin que d’une connexion Internet et d’un téléphone…

Bref, voilà que je me retrouve à faire du télétravail partiel depuis chez moi… et c’est tout nouveau.

Donc forcément, j’ai mis en place certains trucs et astuces que je te balance ici dans l’ordre de mes découvertes.

Le jour 1

Comme hors confinement, je me lève à la même heure : 05h00.

Douche, grand verre d’eau, je m’installe à ma table du salon et GO !

À l’attaque !

Ma boîte tourne 24h/24h donc, je prends connaissance de ce qu’il s’est passé la nuit, regarde les différents reportings, dégage les objectifs de la journée et envoie à tous mes collègues les objectifs et actions à mener dans la journée.

Pendant ces différentes tâches, je suis à fond, j’enchaîne les fichiers, les annotations, les coups de fil à ceux qui sont déjà au turbin…

Je suis une vraie pile électrique.

Appelle-moi Shiva !

07h… j’ai terminé…

Quoi ?

Ma journée est finie ?

Je regarde mon agenda.

Ouf… j’ai une réunion à 09h00 et une autre à 14h00.

Mais je fais quoi entre ces réunions ?

La première journée de télétravail est terriblement longue…

J’ai alors compris que le boreout pouvait vraiment exister.

Le Boreout ?

C’est l’opposé du burnout. C’est péter un plomb parce qu’on s’ennuie.

Les Objectifs

En temps normal, le matin, j’aime arriver avant tout le monde.

Pourquoi ?

Pour analyser la situation, construire ma journée à venir et réaliser les tâches importantes.

Une fois que mes collègues arrivent, les coups de fil, les mails pleuvent de partout, et je me retrouve à gérer l’urgent plutôt que l’important.

Mais, d’habitude, je m’en fous, car l’important a déjà été fait.

En temps de télétravail… il n’y a quasiment plus d’urgence.

Beaucoup de mes collègues sont en télétravail donc moins demandeurs et je ne peux pas gérer la plupart des urgences à distance.

Résultats :
En commençant à 05h45 ma journée, en réalisant l’important avant 08h00, l’urgent ne me bouffant que 1 ou 2h par jour, je me retrouve à tourner en rond toute la journée.

Ma solution ?

Donner un énorme coup de booste à mes projets importants.

Je dois être plus ambitieux.

Me lancer dans des projets qui feront gagner un temps précieux, qui amélioreront la communication, qui faciliteront le quotidien de mes équipes et moi pour les mois et années à venir.

Par contre, ça demande un peu de réflexions…

Je consacre donc la dernière 1/2h de ma journée à définir mes priorités du lendemain.

Elles traitent toutes de sujets beaucoup plus long terme.

On parle de vision, de stratégie.

Mais comment réfléchir à la vision, à la stratégie future quand on a mal aux fesses ?

Oui littéralement mal au derrière !

Télétravailler : Oui mais bien installé !

Je n’ai aucun problème de concentration généralement.

Vous pouvez faire un boucan pas possible à côté de moi pendant que je travaille/réfléchis, je ne vous calculerai pas.

Par contre, si j’ai mal au dos, aux bras… là, mon esprit va se concentrer sur la douleur.

Je suis une personne très active… Au boulot, je marche quasiment 10 km / jour.

Chez moi, en télétravail, je ne dois pas excéder les 100 m.

Tu imagines un peu le chamboulement ?

Mon corps n’apprécie vraiment pas ce changement d’habitude !

Pour pallier à ça, j’ai monté une énorme pile de livres sur ma table de salon, viré ma chaise et me suis construit un bureau debout de fortune.

Je réalise mes réunions Skype, mes projets, debout en tournant autour de la table… Ma femme me prend pour un dingue !

Yiiihaaa !!

Et, de cette manière, j’arrive à rester focus plusieurs heures pour mon plus grand bonheur… et celui de mon patron du coup aussi 🙂

Mes astuces rapides et les bienfaits de télétravailler

Pour me sentir heureux dans mon environnement de travail, il a fallu que je mette un peu de bordel sur la table du salon en ajoutant des papiers, des stylos, des livres…

Ouf, je n’arrive à travailler que dans le désordre.

Je chéris honnêtement de ne pas avoir d’enfants en cette période. Le télétravail ok mais télétravailler tout en faisant faire les devoirs aux minots… IMPOSSIBLE !

Je prends aussi des pauses plus intellectuelles !

Plutôt que boire un café avec des collègues en se racontant des broutilles, je lis des articles sur des sujets variés…

D’ailleurs, j’ai découvert un super site français : Blogueur Pro pour m’aider à améliorer mon propre blog… Et l’article que tu es en train de lire participe à un concours interblogueurs organisé par Blogueur Pro justement. Le thème de ce concours est :  « Coronavirus : comment travailler de chez soi efficacement pendant le confinement ? ».

Mais revenons à nos moutons…

Grâce au télétravail, le midi, je mange en phase avec mes convictions… A la cantine du boulot, il faut user d’ingéniosité (ou bien connaître le cuistot) pour ne pas manger de viande/poisson à tous les repas.

Chez moi, “no problem”.

Salades sans viande, fruits bio et de production locale… Quel bonheur !

Pour finir, j’ai une chance incroyable… Je fais des demi-semaines de télétravail. Ce qui veut dire que 2 ou 3 jours par semaine, je vois du monde (en gardant les 1m de distance bien sûr).

Honnêtement je suis un être social et j’ai choisi de faire mon job actuel en grande partie car je travaillais en équipe…

Travailler seul me met un petit coup au moral quand même.

Le Bilan

Voilà, je ne sais pas si mon expérience face au télétravail t’aura apporté quelques idées à mettre en place.

Pour résumer :

  • S’installer confortablement et bouger !
  • Recréer une ambiance. Pour moi c’est le désordre mais chacun ses préférences.
  • Faire garder ses enfants en bas âge. Travailler ou animer, il faut choisir !
  • S’alimenter mieux.
  • En profiter pour réaliser des projets longs termes cruciaux pour ton business.
  • Prendre le temps de planifier tes objectifs, tes priorités la veille.
  • Garder à l’esprit que c’est temporaire.

Car après tout, la crise du Covid-19 se terminera bien un jour…

Et nos chefs nous rabâcheront de nouveau que : « Non, ce n’est pas possible pour toi de télétravailler ! »

Sauf que là, on saura tous que c’est faux.

Le transport représentant la plus grande part d’émissions de CO2 au monde, on saura alors qu’on aura vraiment été inconscients…

Si une seule leçon peut-être tirée de cette crise, c’est que le télétravail, même partiel, est possible pour beaucoup d’entre nous.

On a prouvé qu’on peut réduire significativement notre impact écologique. Le fera-t-on ?

On en reparle après la crise…

luctus ut consectetur eget neque. nunc ut ante. Praesent